• 3048 visits
  • 6 articles
  • 478 hearts
  • 273 comments

♥Présentation.♥ 29/05/2015

♥Présentation.♥
♥Présentation.♥
Web-Miss
♥Présentation.♥
Je me prénomme Angel, j'ai 16 ans.
♥Présentation.♥
Je suis actuellement en 2°
♥Présentation.♥
Je suis Fairy Tail sous sa forme animé (tous les samedis) et sous sa forme de scan (tous les lundis)

Le Blog :  
♥Présentation.♥
J'éprouve une véritable passion pour ce qui est de l'écriture et des mangas, alors je me suis dit :
Pourquoi ne pas simplement créer un blog sur ton manga préférer ?
♥Présentation.♥
Et le voilà ! Un blog de fan fiction sur le fandom Fairy Tail.
 
Les Commentaires:
♥Présentation.♥
Pour les commentaires, je les accepte bien évidemment ! Mais il y a quelques restriction !
♥Présentation.♥
Je n'accepte pas les insultes,
♥Présentation.♥
ou les critiques injustifié.Tu n'aime pas, ok, tu développe le pourquoi du comment !

Ensuite, je réponds toujours sur votre blog alors je vous prierais de faire de même faite de même !

Les Kiffs:
♥Présentation.♥
Les kiffs c'est bien, du moins plus ou moins. En réalité il ne s'agit là que d'un petit clique, cela ne prouve en rien que tu a lu la totalité de l'article !
♥Présentation.♥
Donc, si tu fait partit de mes prévenus, je te prierais de bien vouloir mettre un commentaire, un peut plus développer que bien, trop bien, j'ai bien aimé...

La publicité :
♥Présentation.♥
La publicité est quelque chose que j'accepte mais sous condition !
Pour débuté on a tous besoin d'une petite aide, la publicité. Je l'accepte car je sais que certain en on besoin pour ce lancé, d'autre non.
♥Présentation.♥
Mais attention ! Qui dit publicité dit politesse ! Oui, ici ça marche comme ça ! Tu veu faire ta pub, pas de problème ! Mais oublis le "Mat cette article" si tu ne veux pas que ton message ne finisse au oubliette !
♥Présentation.♥
Un bonjour, un petit merci et un s'i vous plais n'a jamais tué personne !
 
Le blog :
♥Présentation.♥
ceci est un blog de fan fiction sur le thème du manga Fairy tail
♥Présentation.♥
Il a été crée le 29/05/2015
♥Présentation.♥
Mon habillage provient de chez habillages-manga (mon second blog)
J.E  S.U.I.S  R.E.P.E.R.T.O.R.I.E.E



 

♥Sommaire♥ 31/05/2015


♥Sommaire♥
Hello ! Vous devez être perdu dans tout ce petit bazar! C'est pourquoi voici venir mon sommaire. Ainsi, vous pourrez y retrouver mes fictions et mes one shot plus facilement.
♥Sommaire♥
♥Fiction 1♥

Nom : lovesickness
Manga : Fairy Tail
Genre : Amour.
Couples: Grey/Jubia
En cours...

♥Résumé :♥
Grey a encore une fois repoussé Jubia et cette fois-ci était la fois de trop. Jubia dépérit lentement, menacent même de quitter la guide, mais Erza ne l'entend pas de cette oreille...
R-E-P-E-R-T-O-R-I-E-R

liste des prévenus  ~  Chapitre 1  ~ Chapitre 2  ~  Chapitre 3  ~ 
Chapitre 4  ~ Chapitre 5  ~  Chapitre 6

♥Sommaire♥

♥One shot 1♥
A venir...





♥Newsletter♥ 30/05/2015


♣ Tu veut être prévenu ?
 Et  bien pour ça tu dois d'abord lire les chapitres déjà sortit et me laisser un commentaire constructif sur le dernier de mes chapitre sortit, ensuite tu pourra me demander a faire partit de mes prévenus. Sinon, et bien abonne toi ! :)
 
 
♣Vous avez jusqu'à deux semaines pour venir kiffer et commenter l'article, après vous serrez supprimés de la liste !


♣Je préviendrais de la sortit de mes chapitres par commentaire.
 


Prévenus pour la fiction 1, Lovesickness :
                                       
                                       ♥
♥     ♥     ♥     ♥     ♥     ♥    ♥     ♥     ♥


Prévenus pour la sortit de mes One shots :
                                        
                                           
                   ♥     ♥     ♥     ♥     ♥

♥Fiction 1 Chapitre 1 (Grey x Jubia)♥ 05/06/2015

♥Fiction 1 Chapitre 1 (Grey x Jubia)♥

lovesickness
♥Fiction 1 Chapitre 1 (Grey x Jubia)♥
De simples mots on le pouvoir de faire souffrir, mais lorsqu'ils sont prononcés par l'aître aimé, la douleur ressentit peut alors vite devenir insoutenable. Un c½ur blessé est fissuré, un c½ur détruit est brisé. Des mots plus doux peuvent réparer cet organe palpitant lorsqu'il n'est que fissuré, mais quand il est brisé, cela devient une toute autre affaire.

Les perles salées qui s'évacuaient des orbites déjà bien gonflées par les larmes de la femme de l'océan, semblaient démontrer de l'état psychologique dans lequel elle se trouvait actuellement. Énervé, dépitée, agacée, honteuse, perdu, et enfin amoureuse.

Elle l'aimait, oh oui, et cela depuis déjà fort longtemps. Mais aujourd'hui d'autres sentiments venaient alourdir le poids de ses pensées : la désespérance d'un amour non partagé, la haine de n'être que rejeté par l'homme de ses rêves, et la lassitude d'éprouver quelque chose d'aussi fort pour que nul ne lui soit rendu en retour.

Elle pleurait, de toute son âme, de tout son être. Une fois de plus il l'avait rejeté. En temps normal elle se saurait dit qu'il ne fessait que refouler ses sentiments, mais cette fois-ci... Oui, cette fois ci, il avait été vraiment froid, énervé comme jamais il ne lavait été après elle. Il l'avait humilié devant tout le monde, en lui annoncent haut et fort qu'il ne l'aimait pas, qu'elle l'agaçait à le coller vingt-quatre heures sur vingt-quatre, qu'il la trouvait chiante. Oui, chiante ! C'était bien avec ce mot qu'il l'avait qualifié !
Encore heureux que la guilde avait été anormalement vide, ce qui n'avait pas empêché le peu de membres présent, de venir plus encore remuer le couteau dans la plaie.

« Arrête donc de le coller tout le temps » Avait dit l'un des mages de la guilde. « Ouais tu m'étonnes, je ne sais même pas comment tu fais pour supporter ça Grey » Avait ajouté un autre.

Pourquoi c'était-il montré si injuste envers elle, elle qui n'avait voulu que l'invité au restaurant ? Peut-être passait-il une mauvaise phase ? Pourtant l'anniversaire de la mort de son maître était encore loin. Non, elle ne voyait aucune raison qu'il l'aurait poussé à se comporter ainsi. Sûrement avait-elle dû dépasser les bordes.

À cette idée, se fut un torrent de larmes qui s'emparèrent d'elle, inondant au passage le couloir de Fairy Hils. Les événements ne remontaient qu'a à peine une heure, elle n'avait pas eu le courage de passé la porte de son appartement, tant les larmes n'avaient cessé de s'emparer d'elle, depuis qu'elle avait claqué la porte de la guilde. Elle s'était simplement posée là, adossée à la porte de sa chambre, la tête dans ses genoux repliés contre sa poitrine.

Des bruits de pas. Quelqu'un se rapprochait. La bleu ne voulait pas que quelqu'un s'inquiète pour elle, elle souhaitait que quiconque ne remarque sa tristesse, que quiconque ne remarque ses larmes. Elle se précipita alors d'essuyer ses yeux bleus sombres, de par ses mains déjà bien humides, tout en essayant de calmer au mieux ses suffocations. Elle fit aussi mine d'être joyeuse, s'empressent de tenter de reproduire sont sourire habituelle.

« Jubia... » Prononça comme désolé, la personne qui venait d'arriver, personne qui n'était autre qu'Erza.

« Oh Erza-san ! Jubia ne savait pas que tu étais rentré de mission. Jubia peut-elle t'aider d'une façon quel qu'il soit ? » Demanda-t-elle, en portant à ses lèvres un grand faut sourire, un masque pour que sont amie ne remarque pas sa chagrin.

« Tu veux m'aider ? » Commença-t-elle d'un ton soucieux. « Pourtant il me semble que la personne ici qui a besoin d'aide, c'est toi. Tu peux te cacher derrière un sourire, tes yeux gonflés et larmoyant, tes joues rouges brûlées par les larmes, tout cela me dit que tu ne vas pas aussi bien que tu veux le faire paraître. » Lui fit remarquer la rousse.
« Oui, les yeux de Jubia pleurent, mais elle va bien, je t'assure. Jubia fait tout simplement une allergie au... Au pollen ! » Continua de dissimuler la water-girl, tout en simulant un faut éternuement.

« Une allergie au pollen ? Une allergie peut en effet provoquer ses symptômes, mais sûrement pas un tel écoulement de larme. De plus tes suffocations s'entendent à l'autre bout du bâtiment ! Jubia, arrête de mentir, et dit moi ce qui te traquasse. » Lui exigea la chevalière, perspicace.

« Grey. » Prononça-t-elle, avant de se remettre la tête dans les genoux.

« Grey ? C'est cet idiot de Grey qui t'a fait déverser tant de larmes ? Qu'a-t-il bien pu te dire pour te mettre dans cet état ? » Se renseigna la rouquine, avec une pointe de nervosité dans la voie.

« Non, Grey-sama n'a rien fait. Tout était de la faute de Jubia. » S'accablait-elle.

« De ta faute ? Comment ça ? » La questionna la rousse suspicieuse.

« Jubia est chiante et collante. Il faut toujours qu'elle embête monsieur Grey lorsqu'il est occupé ou lorsqu'il réfléchit. Il la déteste, tout simplement. » Lui sortit-elle en relevant la tête, les yeux plus larmoyants qu'antérieurement.

« C'est ce qu'il t'a dit ? » L'interrogea l'épéiste, les sourcils foncer, le regard sombre et la voie ténébreuse.

« Grey-sama n'a fait que dire la vérité. » Lui répondis t'elle suffocante, dans un long sanglot de larme chaude.

Le point de Titania se resserra. L'une de ses amies, l'une des membres de sa famille, était en train de pleurer toutes les larmes de son corps. D'autant plus qu'il s'agissait ici de Jubia. Jubia ! L'une des mages de Fairy Tail dite des plus joyeuses !

Mais aujourd'hui elle ne souriait pas, ou du mois sont sourire n'était pas sincère. Non, à l'heure actuelle des choses, il ressemblait plus à une grimace qu'a une expression joyeuse. Quelle vision effroyable!

La reine des fées ne pouvait supporter plus longtemps ce spectacle effroyable. Le liquide salé créant des sillons sur les joues de Jubia, ses yeux globuleux soulignés par d'affreuse poche violâtre, et sans compter sa mine cadavérique...

La rousse s'accroupit au près de son amie, avant de l'enlacer de ses deux bras. Elle mit ensuite sa main sur la tête de Jubia, puis la caressa doucement afin de tenter de l'apaiser. La tête de la larmoyante reposait maintenant sur l'épaule de la chevalière.

« Jubia abandonne. » Prononça la mage d'eau.

« Tu quoi ? » S'inquiéta la rousse en relâchant légèrement sont étreinte, afin de mieux voir l'expression de sont amie.

« Elle abandonne... Elle n'en peut plus d'espérer qu'un jour les choses changeront. » Lui répondit la bleu, blasée.

« Tu abandonnes ? Tu veux dire que tu ne comptes plus tenter de prendre le c½ur de Grey ? » S'affola Titania.

« Erza a tout compris. Joubia est à bout. » Se désespéra-t-elle.
La dénommée Erza, fut choquée d'entendre ces paroles. Ainsi sont amie avait décidé de tout abandonner sous prétexte que le beau brun l'avait rejeté une fois de trop ? Mais enfin, qui était donc la jeune femme qui se tenait devant elle ? Tout sauf la magicienne pétillante qu'elle connaissait d'habitude. Comment avait-il pus la briser à ce point-là ? À un point même qu'elle décide de tout laissé tombé.

Non ! Ce n'était plus possible, Jubia devait redevenir la mage pleine de vie et de volonté qu'elle était il y encore peut.

« Jubia, tu ne dois pas abandonner ! » S'écria la rousse.

« Malgré tous ses efforts, Jubia n'a pas réussi, elle a échoué dans sa mission qui était de conquérir le c½ur de celui qu'elle aimait. » Lui déploya l'ancienne membre des quatre éléments.

« Tu te trompes, Grey n'est pas du genre a  montrer ses sentiment, mais crois moi, je suis sûr qu'il en éprouve a ton égard » Tenta de la rassurer la chevalière à la chevelure écarlate.

« Non, il la dit lui-même, haut et fort. Et puis quand bien même si cela était le cas, jamais il ne se déciderait à vivre sont amour avec Jubia. » Prononça-t-elle, agenouiller sur le sol.

« Parce que tu croyais vraiment qu'il allait te faire une déclaration d'amour devant tout le monde ? Grey a besoin de temps. Il a besoin de prendre conscience de ses sentiments. » Lui expliqua sont amie.

« Jubia ne veut plus attendre. Il la trop fait souffert. L'amour est un va et vient, mais quand sont poids devient trop lourd, il finit par céder. Le c½ur de Jubia battra toujours pour grey-sama, mais il ne lui appartiendra vraiment que lorsqu'il lui aura rendu ce qu'elle lui a donné.» S'exprima la femme aux longs cheveux couleur océan.

« Tu veux dire que tu comptes snober Grey, jusqu'à ce qu'il t'avoue ses sentiments ? » La questionna la rouquine, perplexe.

« Non. Grey n'avouera jamais c'est sentiments, puisque a l'évidence il n'en a pas. Jubia ne pourra supporter plus longtemps, le fait de devoir vivre en devant ignorer Grey-sama. » Lui répondit cette dernière.

« Jubia... Grey a juste besoin de temps. » Essaya de lui faire comprendre Titania.
« Non ! Jubia ne veut plus attendre, elle trop souffert et beaucoup trop attendus ! Elle lui a donné tout sont amour pour qu'au finale, il ne lui est rendu que des critiques et des remarques désobligeantes. » S'écria-t-elle en serrant son poing fermement, avant de le fracasser contre le sol.

« Arrête ça, tu vas finir par te blesser ! » Lui ordonna t-elle d'arrêter. « Je comprends ce que tu ressens, je le vis également, mais ce n'est pas une raison pour... » Commença-t-elle de dire avant de se faire couper la parole.

« Non, a ce que je sache, Jellal ne t'a jamais vraiment repoussé, il t'a même fait comprendre, sans le vouloir, les sentiments qu'il éprouve pour toi. Mais avec Grey tout est différent... » La coupa-t-elle sèchement dans ses propos qu'elle ne partageait pas.

« Pardonne-moi d'avoir voulu comparer nos deux situations, a l'évidence tu as raison Grey et Jellal n'ont pas la même façon de s'exprimer. » S'excusa la rousse en baissant les yeux.

Le poing de Joubia retentit de nouveau contre le sol. Du sang s'en écoula, mais la water-girl semblait s'en moquer complètement, puisqu'elle se releva comme si de rien n'était, avant de se retourner face a face a son amie.

La mine énervée de la bleu inquiéta grandement la rouquine. En effet, cette dernière avait un regard aussi noir que lorsque qu'une femme semblait un peu trop s'approcher de sont Grey-sama. Personne ne semblait la comprendre, ce qui avait le don de l'énerver.

« Jubia va oublier Grey-s... Non-juste Grey, et pour de bon ! » Lui annonça magicienne aquatique.

« Quoi ! Qu'est-ce que tu veux dire ? Tu na quand même pas l'intension de... » Eut peur de comprendre Scarlet.

« Si, le seul moyen d'oublier celui qu'elle aime est de partir, loin, le plus loin possible de lui » Confirma t-elle la crainte de l'épéiste.

« Tu ne comptes quand même pas sérieusement quitter la guilde ? » S'inquiéta la rouquine.
« Jubia y a longuement et mûrement réfléchis, c'est la meilleure des solutions pour elle et lui. » Lui déclara la bleu.

« Mais ne soit pas idiote, Fairy Tail est ta famille, nous sommes tes amies, ou comptes-tu aller seul, et dans ton état ! » Tenta de la dissuader Erza.

« Loin, juste très loin de Grey. Elle ne sait pas ou, mais elle sait qu'elle partira des demain. » L'avertit-elle.

« Non ! Je ne peux pas laisser une amie partir pour des raisons aussi dérisoires ! » S'énerva Titania.

« Comprend bien que c'est le seul moyen pour moi de l'oublier. » Essaya-t-elle de la convaincre.

« Je ne te laisserais pas partir ! Puisqu'il semblerait que le seul moyen pour que tu ne mettes pas ton plan complètement débile a exécution, serais d'aller convaincre Grey, je vais y aller ! Je vais aller régler le problème à sa source ! » S'écria la mage aux armures.

« Comme tu voudras, puisque c'est le seul moyen pour te rendre a l'évidence que Grey n'aime pas Jubia, vas s'y. Quoi qu'il arrive, Jubia sera parti demain matin. » Lui déclara l'élémentaire, tout en prenant difficilement direction vers la porte de sa chambre.

Difficilement, cela était le mot idéal pour qualifier la façon dont se déplaçait la magicienne. En effet celle-ci se mouvait avec grande difficulté, tout en s'appuyant contre le mur du couloir. Elle n'était plus stable sur ses jambes. Pourtant le chemin qui la séparait de sa porte n'était que de seulement deux ou trois pas !

Rien à faire. Ses yeux étaient devenus trouble, ses jambes lui semblaient être inexistantes, et sa main... Dégoulinante de sang, c'était d'ailleurs ce membre-ci de son corps qui la fessait le plus souffrir.

Elle s'essoufflait, sa tête lui semblait chaude, non, plutôt bouillante, comme ci elle allait exploser. Elle ne parvenait même plus à mettre un pied devant l'autre tant la douleur était devenu vive. Son souffle était de plus en plus court et saccadé.

Elle s'écroula.
« Jubia ! » S'écria Erza, qui avait déjà commencer à prendre chemin vers la guilde, mais qui dus se retourner à l'entente d'un bruit de fracassement d'une masse sur le sol.

Elle se hâta de retourner au près de son amie. Elle lui souleva doucement la tête, tête qu'elle trouva d'ailleurs d'une température anormale, avant de faire passer sont bras par-dessus sont épaule, afin de la soulever.

« Jubia tu es brûlante ! » Lui fit remarquer la rousse, sans recevoir aucune réponse de sa camarade.

Erza commença à paniquer. La bleu avait le moral au plus bas, elle avait beaucoup pleuré, elle s'était sûrement fait une grosse entorse au poignet, et maintenant elle s'était évanouie ! Non, franchement il y avait là, vraiment de quoi paniqué.

« A l'aide, vite quelqu'un, venez m'aider ! » Cria la rousse, afin que quelqu'un lui vienne en aide pour secourir Jubia.

L'une des portes à l'autre bout de couloir s'ouvrit soudain, brusquement. C'était la Cadette des Strauss. Lisana. Elle accourut aussi tôt vers les deux jeunes femmes, après avoir rapidement refermé sa porte. La première chose que vu la blanche fut Joubia en sang, évanouie dans les bras d'Erza. Tout de suite, elle s'imagina le pire scénario possible.

« Jubia ! » Poussa-t-elle dans un cri d'horreur. «Erza, que c'est-il passé ? » S'affola la blanche.

« Calme-toi Lisana, elle n'est qu'évanoui » La rassura la mage aux armures. « Aide-moi, il faut l'allonger. » Lui disait-elle en lui tentant les clefs de l'appartement de Jubia, qu'elle lui avait emprunté quelque seconde auparavant.

« Oui, je m'en occupe. » Acquit la plus jeune en attrapant le trousseau.

La jeune femme aux courts cheveux blancs inséra plusieurs clefs, jusqu'à enfin trouver la bonne pour pouvoir déverrouiller la porte. Elle l'ouvrit. Les volets étaient fermés, la pièce n'était donc pas très lumineuse. Seule l'ombre des plus gros ornements de la pièce arrivaient à se faire distinguer. Sûrement sa locatrice avait-elle du fermé les volets, afin que la chaleur infernale de l'été ne se répande pas dans son deux pièce. Sur ce point-là, c'était chose réussi, puisque la température de l'appartement était des plus agréable.
« Il fait sombre. » Fit remarquer la s½ur de la démone, avant de glisser sa main sur le mur afin d'atteindre l'interrupteur de la lampe. « C'est beaucoup mieux ainsi. » Se satisfit-elle.

Maintenant que la luminosité de la pièce ne freinait plus le passage de l'évanouie soutenu par ces deux amies, Lisana passa un des bras de Jubia par-dessus son épaule, l'autre étant soutenu par la rousse.

« On va la mettre sur son lit. » Déploya Titania à l'intention de la Strauss.

« Oui. »

Les deux amies transportèrent ainsi la jeune femme jusqu'à dans sa chambre. Une chambre simple, peinte de couleur claire, mais assombris par le manque de luminosité dû à la longue paire de rideaux bleus qui avaient été tirés. Aussi, un lit a baldaquin en bois blanc entouré par deux tables de chevet, avait été agencé dans la pièce a coucher.

Mais quelque chose exaspéra les deux camarades, les ornements... Oh lala ! Notre Jubia nous faisait-elle une collection de tout ce qui pouvait refléter la personne de l'ice maker ? Eh bien vraisemblablement, c'était le cas. Il y en avait partout ! Des posters, des photos, des peluches... Même le tapis était à l'effigie du démon slayer !

« Elle ne fait pas les choses à moitié, c'est de pire en pire. La dernière fois que je suis venu chez elle, il y avait déjà quelque bricole dans le genre, mais pas autant ! » S'exclama Lisana en écarquillant ses yeux.

Erza hocha la tête d'une façon expressive pour affirmer son accord.

« Aller, il faut l'allonger ! » Décréta la reine des fées.

La cadette acquis, puis elles la soulevèrent avant de la déposer sur le lit, ayant au préalable, pris soin de tirer la couverture aux motifs fleurie.

« Elle m'a l'air d'avoir une plaie au poignet, elle saigne. » S'inquiéta la jeune Strauss.
« Oui, elle s'est acharnée contre le sol tout à l'heure. Va donc voir dans la salle de bains s'il n'y a pas des bandages et du désinfectant. Ah et rapporte aussi une serviette humide pour la rafraîchir » Lui ordonna-t-elle. « Pendant ce temps-là, je vais lui retiré sont manteau. Il fait déjà chaud et elle a déjà beaucoup de fière, alors autant l'alléger. »

« J'y vais ! » Fit la blanche, partant en courant vers la salle de bains.

Entrant dans la pièce, elle farfouilla tout d'abord quelque tiroir et placard, fessant parfois les gros yeux en découvrant de nouveaux objets a l'effigie de Grey, avant d'enfin trouver sont bonheur. Elle attrapa ensuite une serviette, serviette qui elle aussi portait les traits du brun. Elle l'humidifia alors, en la passant sous le robinet d'eau froide. Puis elle repartit rejoindre les deux femmes.

« Voilà ! » S'écria-t-elle en entrant dans la chambre, tendant les objets demandés plus tôt a Erza.

« Merci » Dit la chevalière qui avait fini de retirer le manteau de la malade, tout en attrapant le set de soin.

Titania commença tout d'abord a désinfecté la main de sa patiente, puis la banda de la main jusqu'à l'avant-bras. Lisana, elle, se contenta te passer la serviette sur le front de Jubia.

« Elle est vraiment bouillante » S'inquiéta la plus jeune en passant sa main sur le front de la fiévreuse.

« Oui et je ne te cache pas que son état m'inquiète sérieusement. » Divulgua la mage aux armures en rassemblant le nécessaire de soin. « Si son état ne s'améliore pas, il va falloir demander de l'aide à Wendy »
« Oui, mais en attendant nous ferrions mieux de la laisser se reposer. Nous n'avons cas nous installer dans la salle a manger, comme ça si quelque chose se produit, nous serons présentes pour intervenir. » Proposa la miraculée.

« Bonne idée. » Fit la rousse en s'éclipsant en compagnie de Lisana, refermant au passage la porte de la chambre.

Une fois parvenu dans la salle à manger, pièce la plus proche de la chambre de Jubia, les deux tirèrent une chaise, et s'installèrent de façon à pouvoir discuter.

« Dis moi Erza, sais-tu ce qui a pu mettre Jubia dans cet état ? » Lui demanda la magicienne.

La dénommer Erza jeta tout d'abord un regard vide vers le sol, avant de renchérir dans un long soupire :
« C'est Grey »

« Oh je vois, je commence un peu mieux à comprendre ce qui l'a mis dans cet état. Il n'a vraiment pas dû y aller de main morte ! »

La rouge hocha la tête pour affirmer sont accord.

« Sais-tu ce qu'il a pu lui dire pour qu'elle puise se retrouver aussi démuni ?» Lui demanda la Strauss.

« J'ai cru comprendre qu'il l'avait rejeté une fois de plus, en lui dissent sans prendre de pincette qu'il ne partageait pas ses sentiments. Il lui aurait également dit qu'elle était chiante et collante. » Lui répondit-elle morose.
« Ce n'est pas malin... » Fit la blanche qui ne supportait plus cette situation.
« En effet » Grogna Titania en serrant ses bras en dessous de sa poitrine.

Soudain, les deux jeunes femmes se retournèrent, alerté par de petits craquements de parquet. La porte menant à la chambre de Jubia s'ouvrit. C'était elle, jubia, qui venait tout juste de se réveiller. Elle était toujours très pâle, semblait toujours aussi bouillante tant sa robe paraissait humide et sa peau collante. Elle avait encore beaucoup de mal à se déplacer, ces jambes lui fessaient pensé à du coton. Sa tête était lourde et elle semblait perdue. Elle fut surprise quant à la présence de ses deux camarde.

« Que font Erza et Lisana chez Jubia ?» Demanda t'elle a ses squatteuses, la voie faiblarde et tremblante.

« Jubia, tu es réveillée ! » S'écria la cadette des Strauss dans un élan d'allégresse.

« Tu t'es évanoui alors que nous étions en train de discuter tu t'en souvient ? » Lui demanda l'épéiste.

« Vaguement, la tête de Jubia lui fait horriblement souffrir. Elle a l'impression que sa tête va exploser. » Avoua-t-elle.

« Tu n'aurais pas des comprimés contre la fièvre qui traîne par hasard ? » Lui demanda la blanche

« Jubia ne sait pas trop. Peut-être y en a-t-il dans le placard de la cuisine. » Lui répondit-elle en manquant de retomber avant d'être rattrapé par la rouge.

« Eh, ne t'évanouie pas Jubia ! » S'écria cette dernière en soutenant le corps affaibli de son amie. « Lisana, vas vite chercher des médicaments s'il te plais. Je vais aller lui faire prendre un bain d'eau tiède, ça la rafraîchira et la ravigotera un peu je l'espère puisque c'est sont élément. »

« Bien j'y vais ! »

Erza soutenait la bleu de par son bras glissé par-dessus sont épaule, afin de la diriger vers la salle de bains. Une fois arrivée, elle commença par faire s'asseoir l'élémentaire au sol afin qu'elle ne puisse pas tomber le temps qu'elle puise faire couler l'eau dans la baignoire. Une fois les trois quarts de celle-ci remplis, elle aida sont amie à se relever avant de lui retiré sa robe blanchâtre. Elle l'aida ensuite à passer au-dessus du rebord de la baignoire en lâchant un :

« Vas-y doucement »

Doucement, elle s'engouffra dans le liquide tiède, qui sue la rafraîchir sans pour autant lui faire ressentir une sensation de froidure. Soudain, un toque-ment contre la porte se fit entendre.

« C'est moi, Lisana, je peux entrer ? »

« Oui entre » Dit Erza en ouvrant la porte.

« Je t'ai rapporté ce que tu m'avais demandé. J'ai aussi rapporté des sous-vêtements et des vêtements propres ainsi qu'une serviette pour Jubia. » Dit l'arrivante en tendant a la rousse, la lingerie.

« Merci » Dit simplement la chevalière en attrapant et en posant le set sur la corbeille a linge.

« Alors, l'eau tiède a-t-elle de l'effet ? » Demanda la plus jeune en regardant sont amie presque nu flotter dans l'eau.

« Cela a le don de la rafraîchir un peu disons, mais il est trop tôt pour nous prononcer. » Lui répondit Titania.

« Je vois. » Prononça la Strauss.

« Je vais aller changer ses draps, tu veux bien la sortir de l'eau pendant ce temps-là ? » Demanda Scarlet en se dirigeant vers la porte.

« Pas de problème » Répondit t-elle tout regardant Erza s'éloigner, avant de se rapprocher de la baignoire.

La blanche souleva la water girl par les aisselles, avant de la faire se redresser. Enfin, avec un peu d'aide de la bleu, elle parvint à sortir de l'eau. Lisana lui tâtait alors le front afin de savoir si la fièvre avait disparu ou pas. 
« Tu es encore chaude, mais un peu moins. » Affirma-t-elle. « Tu te sens un peu mieux ? »

« Jubia se sent moins suante et sa tête lui fait légèrement moins mal » Lui répondit-elle.

Lisana se mit a sourire et lui annonça qu'elle allait la sécher puis l'habiller. Elle attrapait donc une serviette puis commença à la sécher.

« Je vais te retirer tes sous-vêtements mouiller » Lui déclara la blanche.

« Non, Jubia est très... Très pudique.» Paniqua-t-elle.

La plus jeune sourit, non, elle éclata de rire. Sont amie était pudique ? Qu'elle bonne blague ! Et comment comptait-elle faire si elle arrivait à ses fins avec Grey ? Enfin, la blanche respectait son choix, après tout chacun est libre de faire comme bon lui semble.

« Très bien, je suis dans la pièce à côté si tu as besoin » La prévint-elle en lui fessant un petit clin d'½il.

« Compris » Fit l'élémentaire en referment la porte.

Lisana partit donc rejoindre Erza dans la chambre afin de voir où celle-ci en était. À l'occurrence elle s'en sortait bien. Les draps avaient tous été changés et l'oreiller également.

« Bon boulot » La félicita la Strauss.

« Merci, mais Jubia n'est pas avec toi ? » S'inquiéta la rousse.

« Non, elle m'a fait savoir qu'elle préférait se changer seul. D'ailleurs, savais-tu qu'elle était pudique ? »

« Et bien en fait, je me doutais bien qu'il y eût une raison qui la poussait à rester à l'écart lors de nos baignades, mais je ne pensais pas que c'était ça. » Expliqua Titania « Mais, co-comment va-t-elle faire avec Grey quand... Quand, enfin je veux dire si jamais.... » Se posa-t-elle la question, rouge comme une tomate.

« J'y ai pensé moi aussi » Commença t-elle a rigoler, avant d'être rejoint dans son délire par Erza.
Soudain, la porte grinça, Jubia venait de faire son entrée, les deux stoppèrent leur conversation perverse.

« Oh Jubia, tu aurais dû me dire que tu avais fini de te changer, je t'aurais aidé à te déplacer jusque ici. »

« Non, c'est bon Jubia a pu récupérer un peu d'énergie lors de son bain » Expliqua t-elle dans un léger sourire.

« Bien, mais n'en fait pas trop quand même, tu devrais te reposer un peu. Mais avant ça, je devrais te changer ton bandage, car je crois remarquer qu'il a pris l'eau.» Lui fit remarquer la reine des fées.

« Oui en effet il a pris l'eau, et du coup il ne soutient plus rien se qui ravive de plus en plus la douleur de Jubia. »

« Pendant qu'Erza te change ton bandage, moi je vais aller de chercher ton cachet. Tu voudras boire quelque chose avec ? » La questionna la cadette.

« Oui, un thé s'il te plais. Celui qui s'appelle...Enfaîte je ne sais plus son nom mais c'est celui qui se termine comme quelque chose comme Grey.»

« Earl-grey ? » Demanda Lisana en soupirant.

« Oui c'est bien celui là. » S'enthousiasma la jeune femme aux longs cheveux couleur océans.

« D'accord... Et pour toi Erza ? »

« Un café » Répondit-elle simplement.

Lisana s'éclipsa alors de la chambre, tandis qu'Erza commença à refaire le bandage de la souffrante.

La blanche farfouilla alors les placards à la recherche de poudre de café et de sachet de thé. Une fois trouvée, elle fit chauffer de l'eau chaude dans une bouilloire, avant de la verser dans les tasses.

« Alors deux cuillères a café de café pour Erza et moi, et un sachet d'earl grey pour Jubia. » Se remémora la blanche avant de servir le tout sur un plateau à l'image, lui aussi de l'ice maker.
« Oh, j'allais oublier le sucre et les cuillères ! Il ne faut pas que j'oublie les médicaments de Jubia aussi ! » Se dit la Strauss.

La porte Grinça de nouveau. C'était Lisana qui venait d'entrer de nouveau, chargée cette fois-ci d'un plateau et d'une tasse. Elle les déposa sur la table de chevet. Apparemment, Erza avait terminé de bander le bras de son amie, maintenant il fallait la laisser se reposer. Mais avant il fallait qu'elle avale sont comprimer afin qu'elle ne se réveille pas à cause d'une autre mauvaise fièvre.

« Tient avale ça et on te laisse tranquille pour te reposer. » Lui dit la rousse en lui tendant le comprimer, comprimer qu'elle avala avant de prendre quelque gorgée de thé.

« C'est bon. » Prononça la malade en s'étalent complètement sur son lit afin de s'endormir.

« On te laisse, on est dans le salon, alors si tu as besoin appelle-nous. » Dit Titania.

Jubia hocha la tête tandis que les deux commençaient à quitter la pièce. Mais la jeune femme actuellement clouée au lit, semblait avoir une dernière demande à faire à ses amies.
« Est-ce que l'une d'entre vous pourrais me donner mon mini-Grey. »

«Oui bien sûr» Dit Erza, un peu mal alaise, car elle ne s'avait pas du quel de ses mini-grey elle parlais.

« C'est celui-ci » Fit la mage alitée, qui avait remarqué le gène de son amie, tout en pointant du doit l'une de ses peluches.

Erza lui donna alors sont mini-Grey, puis les deux jeunes femmes quittèrent pour de bon la chambre de l'élémentaire. Les deux camarades finirent finalement par aller s'asseoir sur le canapé du salon. Là, deux tasses de café les attendaient. En effet la mage des transformations les avait déposé là, sachant qu'elles finiraient bien par venir ici après que Jubia se soit endormis. Il était tiède mais de toute façon les effets de la caféine se ferraient tout de même ressentir, cela était toujours mieux que rien.

« Je vais y aller. Il faut que j'aille a la guilde pour aller chercher Wendy afin qu'elle soigne Jubia. Même si son état de santé s'est quelque peu amélioré, je pense que la fièvre finira tout de même par revenir.» Annonça Erza, ayant terminé de siroter sa boisson.

«Bonne idée, moi je vais rester là afin de la surveiller.» Acquit-elle la décision de la mages aux armures.

«Bien » Termina la rousse en reposant sa tasse sur la table basse et en se retirant du canapé.

Elle jeta un dernier regard en arrière, puis tira la porte avant de la refermer derrière elle. Elle prit ainsi direction vers Fairy Tail d'un pas décidé, décider a aller trouver la petite dragonne slayer, mais également si elle le trouve, le mage qui a mis, un peu plus tôt, sont amie dans cet état pitoyable.



Tags : Fiction 2 : Lovesickness